Imprimer
Page d'accueil Région Bretagne
Menu

Bretagne Très Haut Débit

Bretagne Très Haut Débit
L'objectif du projet "Bretagne Très Haut débit" est de fibrer l'ensemble des entreprises et les habitations à l'horizon 2030. Tour d'horizon de ce projet.

Contexte

Le déploiement du très haut débit est loin d'être uniforme sur le territoire français. Alors que les fournisseurs d'accès à Internet (FAI) rivalisent d'annonces sur la fibre optique, certaines régions périphériques comme la Bretagne, ne sont pas considérées comme prioritaires pour son déploiement.

Seuls les pôles urbains bretons auront un déploiement très haut débit par les opérateurs privés, ce qui représente tout de même près de 40% des foyers bretons mais aussi seulement 10 % du territoire.

Pour éviter d'aggraver la fracture numérique, les collectivités locales bretonnes ont élaboré le projet « Bretagne Très Haut Débit » sur les fondements et principes du "Schéma de cohérence numérique" adopté en 2011. Celui-ci affiche comme ambition de "disposer à terme d'infrastructures en capacité de supporter tous les services et innovations numériques et de les rendre disponibles aux habitants, entreprises et administrations de Bretagne".

L'objectif du projet "Bretagne Très Haut Débit" est de fibrer l'ensemble des entreprises et des habitations de la région à l'horizon 2030.

Ce schéma a permis de définir les territoires concernés par la première phase de déploiement : identification des zones géographiques les moins bien desservies, sélection des zones prioritaires pour recevoir la fibre optique et sélection des zones bénéficiaires d'opérations de montée en débit.

Le déploiement va aussi être effectué selon les principes d'équilibre et de cohésion pour un maillage équitable des zones urbaines et rurales (soit "une ligne fibrée rurale pour une ligne fibrée urbaine").

Le programme Bretagne Très Haut Débit a vocation à être mis en œuvre par phases successives, la première phase étant définie sur la période 2014-2018.

La première phase du projet (2014-2018)

Le déploiement en bretagne

Cette phase comporte :

  • La réalisation d'un programme de montée en débit reposant sur la réalisation de points de raccordements mutualisés (soit 180 opérations).
  • Le déploiement du FTTH ("Fiber To The Home" = fibre jusqu'à l'abonné ) dans les villes moyennes. Treize villes sont concernées soit environ 100.000 prises et un nombre équivalent de prises réalisées en zone rurale.
  • La réalisation de liaisons optiques spécifiques pour des sites prioritaires d'éducation, de santé, d'entreprises ou de services publics...

Le déploiement sur la CCCE

A l'échelle de la communauté de communes, le programme Bretagne Très Haut Débit va s'organiser de la manière suivante :

Prg -THD-CCCoteEmeraude

  • Axe 1 [Equilibre] : la ville de Dinard a été sélectionnée comme l'une des 13 villes moyennes prioritaires. Les premiers raccordements et travaux sont prévus pour 2016.
  • Axe 2 [Cohésion] : la CCCE a identifié comme zone prioritaire un secteur central composé des Parcs d'Activités de la Ville-au-Coq (Saint-Briac), de l'aéroport et de Cap Emeraude à Pleurtuit.
  • Axe 3 [Economie / Services] : la commune de Trégon va profiter de la mise en place d'une desserte de fibre optique sur la zone d'activité de Créhen. La mise en oeuvre est prévue entre 2016-2018. D'autre part, 9 sites non couverts au titre de l'axe 2, mais dont le caractère stratégique justifie un raccordement rapide, ont été identifiés comme prioritaire au titre de l'axe 3. Il s'agit des entreprises Sabena Technics et Estar, des Parcs d'Activités de l'Orme et de l'Hermitage ainsi qu'un point d'accès en Très Haut Débit qui reste à identifier pour Pleurtuit, La Richardais, Saint-Briac-sur-Mer et Saint-Lunaire.
  • Axe 4 [Montée en Débit] : parallèlement au déploiement du réseau FTTH, la CCCE a proposé une solution complémentaire de montée en débit. Elle consiste à installer un équipement à l'échelle des sous-répartiteurs pour augmenter le débit, ce qui permettra aux habitants de souscrire à des offres « Triple Play » (Internet + TV + téléphone fixe). Quatre zones ont ainsi été identifiées : deux au Minihic-sur-Rance (Centre-ville et La Landriais), une à La Richardais (La Pagnais/La Gougeonnais) et une à Pleurtuit (La Ville-au-Monnier).

>Pour l'ensemble du projet, la participation financière estimative de la communauté de communes s'élève à 12 millions d'euros (6 millions pour la 1ère tranche et 6 millions pour la seconde).

+ d'infos sur www.e-megalisbretagne.org

En complément

En savoir plus

>Réseau FTHT (fibre jusqu'à l'abonné) = moyen d'accès à Internet qui permet d'acheminer des débits considérables, environ 100 x plus élevé que le réseau actuel en cuivre (technologie ADSL). Source : www.orange.com

>Très Haut Débit = il est défini par le Plan France Très Haut Débit comme celui supérieur à 30 mégabits par seconde. Source : www.francethd.fr

>Montée en Débit = solution intermédiaire qui permet une augmentation conséquente des débits tout en proposant une ingénierie évolutive avec le FTTH.



Haut de page
Création site Internet collectivités