Imprimer
Page d'accueil Région Bretagne
Menu

Les sites naturels

Image & Co
Image & Co
L'interface terre / mer est une condition favorable à la présence d'espaces naturels remarquables sur la communauté de communes. Dans un objectif de préservation des espaces les plus sensibles et d'ouverture au public, le Conservatoire du littoral et le conseil général d'Ille-et-Vilaine mènent une politique d'acquisition foncière afin d'assurer de manière définitive leur protection.

9 communes sur les 10 que compte la communauté de communes, bordent la frange littorale de la Manche et de l'estuaire de La Rance. Le Conservatoire du littoral et le conseil général d'Ille-et-Vilaine mènent dans ces communes une politique d'acquisition foncière pour assurer de manière définitive la protection des espaces les plus sensibles.

ens

La communauté de communes, gestionnaire des espaces naturels du Conservatoire du littoral

Les propriétés du Conservatoire du littoral situées sur les communes costarmoricaines du territoire sont gérées par la communauté de communes depuis 2005 selon une convention de gestion.

Les sites concernés sont les suivants :

  • Le Tertre Corlieu et les rives du Frémur sur la commune de Lancieux
  • Le polder sur la commune de Ploubalay

Les orientations de gestion des sites résultent d'une étroite collaboration entre la communauté de communes et le Conservatoire du littoral. Elles visent à maintenir leur équilibre écologique.

La gestion se traduit par :

  • Des travaux de génie écologique (fauche tardive avec exportation, stabilisation des dunes, étêtage des arbres, constitution d'abris favorables à la faune…)
  • Des actions d'entretien et de surveillance
  • Des actions pédagogiques auprès du public (animations nature, sentier pédagogique…)
  • Des actions de valorisation écologique (verger conservatoire…)
  • Des travaux d'aménagements favorisant la compatibilité entre préservation des sites et accueil du public
  • La sensibilisation du public
2012 27.avril 2011 128.dec

Le Conservatoire du littoral et la communauté de communes peuvent autoriser, par voie de convention, un usage temporaire et spécifique de ces espaces dès lors que cet usage est compatible avec la mission poursuivie par le Conservatoire. C'est par exemple le cas des prairies du polder dont la fauche ou le pâturage est réalisé par des agriculteurs sous convention. En sa qualité de gestionnaire, la communauté de communes a obligation de recouvrir les redevances et recettes ordinaires de gestion.

Haut de page
Création site Internet collectivités